So.So.So.

demo version online

So.So.So., Somebody Somewhere Some Ti m e.

Internet, VR binoculars, video projection,

So.So.So. Somebody, Somewhere, Some Time

7h47, une heure de transition où l’action dérape. So.So.So. raconte l’histoire de la rencontre d’ espaces parallèles que notre lecture transforme en un récit et dont la trace éphémère s’écrit sur le palimpseste des regards. Dans cette visite d’un instant de transit, le crime n’est parfait que parce qu’il se passe ailleurs, dans un monde en crise qui infiltre notre quotidien.

So.So.So., après Art Impact , développe la « mémoire rétinienne collective »* où s’inscrivent les regards des visiteurs sur site et en ligne.

So.So.So. Somebody, Somewhere, Some Time

So.So.So. est un dispositif interactif qui immerge le visiteur dans l’instant. Celui de la photographie, qui témoigne du réseau complexe de signes caractéristique de notre expérience du réel. Ce que découvre le visiteur grâce à des jumelles de réalité virtuelle, c’est un ensemble de panoramas sphériques qui rend compte d’un instant, le même, 7h47 du matin, en différent lieux, impliquant différentes personnes dans différentes situations.

Somebody, Somewhere, Some Time.

Explorant du regard ces « situations », le visiteur s’attarde sur certains détails, il glisse sur d’autres, traquant désespérément le sens dans l’agencement apparemment anodin de la scène. Lorsqu’il s’intéresse plus particulièrement à un élément de l’image, il glisse alors d’une scène à l’autre, créant les enchaînements, découvrant le montage de fait dont il est la cause involontaire. Passant ainsi d’un sujet à l’autre, d’une scène à l’autre, il ne comprend pas de suite que ce qui se projette sur l’écran, c’est son histoire qui s’écrit.

En effet, sur un écran de grande dimension, celui que découvre le public extérieur à l’action, c’est la trace de son regard qui peint à son rythme le parcours de chaque visiteur. C’est ici la « mémoire rétinienne collective », cet espace d’écriture, palimpseste dynamique, où s’étale pour un temps l’histoire de la découverte, la lecture singulière qui devient ainsi expérience collective. C’est sur cet écran que se donne à voir la différence des interprétations, lisibles au travers de l’histoire des moments de l’attention individuelle.

Au même moment depuis Internet, d’autres lectures se pratiquent. Sur le Web les mêmes images sont données à voir. Le parcours de l’internaute s’écrit lui aussi sur la rétine à mémoire qui s’avère unique, en temps réel dans l’exposition, visible à la demande sur le Net. Le partage de l’espace d’écriture et la confrontation des regards font de So.So.So. une expérience troublante où l’obscénité du regard de l’autre en action que la CRM donne à voir, révélant les tropismes intimes, rivalise avec la complicité nécessaire qui s’exprime dans la fusion des regards en un tableau dynamique collectif. Dans ce dispositif non linéaire, la linéarité du récit est reconstruite par la chronologie de l’expérience individuelle qui efface la trace trop ancienne pour mieux écrire le temps réel de l’action.

La fiction se fond dans le réel qu’elle contamine. Le visiteur en quête de sens créé par son parcours des explorations qui sont autant de lectures du récit. En déplaçant son regard d’un détail (d’un indice?) à l’autre, il organise le chaos d’informations en une interprétation de fait. Cette lecture individuelle, recrée la linéarité qui caractérise la fiction que nous connaissons en une trace qui s’inscrit à la surface de la « rétine à mémoire ».

more : full text + So What introduction to the article on the catlogue for ZKM exhibition: Future Cinema, MIT Press 2003

Team

Son et musique interactifs : Jean-Baptiste Barrière
Software : David Nahon / Z-A
Panoramas photographiques: Laurent Simonini / Pleine Lune

exhibitions:

– ZKM, Exhibition Future Cinema, Karlsruhe, Germany, November 2002- mars 2003
– Gaîté Lyrique, Open Source I, Paris, France, April – May 2003
– ICC, Inter Communication Center, Future Cinema, Tokyo, Japan, December 2003-2004
– Intrusions 0-1, Ars Numerica, Montbéliard, France, December 2004
– Carrefour de L’image de l’Océan Indien, Ile de la Réunion, March 2005
– Musée Cantonal d’Art, Lugano, Swizerland, May 2007

So.So.So.
VR, Internet, interactive Music

Related Works